happy-1196986_1280

Purée ou DME, la question du moment?

Par Weena Beaulieu, Dt.P. 
Diététiste-Nutritionniste

Débuter la diversification alimentaire de bébé, c’est-à-dire l’introduction des aliments complémentaire chez l’enfant par les purées ou par la DME est la question du moment.  

Il y a quelques années, choisir d’introduire les aliments chez le bébé autrement qu’avec les purées, était perçu comme marginal. Aujourd’hui, débuter l’alimentation avec des aliments en morceaux, adaptés au développement de bébé, sans passer par les purées est une approche de plus en plus populaire. On nomme cette approche DME pour diversification alimentaire menée par l’enfant ou Baby Led Weaning (BLW) ou encore alimentation autonome du bébé. Tous ces termes désignent la même façon de faire.  

Je suis consciente que pour bon nombre d’entre nous, l’introduction avec les purées représente l’approche la plus sécurisante. Nos mamans, nos grand-mamans ont offert ce type d’introduction d’aliments à leurs enfants et nous sommes, le plus souvent, confortable avec celle-ci.  

Quelle que soit l’approche choisie, ce qui est le plus important, c’est de vous sentir à l’aise avec celle-ci et surtout qu’elle convienne à votre bébé et vous 

Ce n’est pas grand-maman « j’en ai vu d’autre avant », tante « Germaine » ou l’amie « Mme Je-sais-tout » qui décident pour vous, bien qu’elles tentent assurément, en toute bonne foi, de vous influencer.  Ne laisser personne vous juger.  Vous êtes la meilleure personne pour déterminer ce qui est le mieux pour votre bébé.  

Le but de cet article est de discuter sommairement des deux approches et de vous inciter à aller chercher davantage d’informations si vous être ambivalent envers l’approche à choisir.  

La DME, c’est récent?  

La DME est apparu en 2002, lorsque l’âge recommandé pour l’introduction des aliments enfant_alimentation_autonomecomplémentaire a été repoussé à 6 mois. Avant 2002, il était recommandé d’introduire les aliments complémentaires vers 4 mois. 

Avec la DME, l’enfant se nourrit lui-même, sans aide du parent. On offre des aliments en morceaux très tendres, et ce dès ses premières bouchées.  À 4 mois, un bébé ne peut s’alimenter de cette façon. 

On ne pouvait donc pas parler de DME avant 2002 puisque, à 4 mois, le développement de l’enfant n’est pas adapté pour débuter la DME.   
 

Des concepts clés communs aux 2 approches.  

Il faut savoir que l’ordre d’introduction des aliments est d’origine culturelle. Au Canada, il est recommandé, depuis 2012, de débuter par les aliments riches en fer et d’introduire les autres aliments par la suite sans ordre précis. Ces recommandations s’appliquent autant avec la DME qu’avec l’approche traditionnelle aux purées.  

Le fer, l’élément clé.  

oeufs brouillésQue ce soit avec les purées ou avec la DME, il est suggéré de commencer par des aliments riches en fer tels que: viande, volaille, poisson, tofu, légumineuses, etc. Les céréales pour bébés enrichies de fer sont aussi très utilisées dans l’approche d’introduction avec les purées.  

Il est recommandé d’offrir les aliments riches en fer 2 à 3 fois/jour, et ce, dès le début de l’introduction. Bien entendu, l’appétit et le rythme de l’enfant déterminent le nombre de repas journalier. Certains enfants prendront un seul repas pendant plusieurs jours, alors que des plus affamés seront bien heureux de recevoir 2 à 3 repas dans leur journée.  

Après quelques jours, lorsque le bébé mange des aliments riches en fer à au moins 2 reprises dans la journée, d’autres aliments peuvent être introduits. 

Il n’y a pas d’ordre d’introduction précis. C’est-à-dire que les légumes, les fruits, les produits céréaliers, le yogourt, etc. peuvent être présentés au bébé, sans ordre précis, en plus des aliments riches en fer déjà offerts. L’idée est d’offrir de la variété et ce, toujours en conservant une source d’aliment riche en fer à chacun des repas. Il est même possible d’introduire un nouvel aliment tous les jours, sauf pour les aliments à risque de provoquer une réaction allergique (allergènes).  

Les allergènes  

Il n’est plus recommandé d’attendre avant d’introduire les aliments les plus susceptibles de beurre d'arachidesprovoquer une réaction allergique tels que les beurres d’arachides ou de noix, les fruits de mer, les œufs… et ce, même chez les enfants à risque d’allergie.  

Lorsqu’un aliment allergène est introduit dans l’alimentation de bébé, il est conseillé d’attendre 2 à 3 jours avant d’introduire un nouvel aliment allergène. Si l’enfant présente des signes d’allergie, ce délai permet de faire plus facilement le lien entre les réactions et le nouvel aliment consommé.  

Si vous vous sentez inconfortable avec l’introduction des allergènes, discutez avec votre pédiatre de vos craintes afin de ne pas trop retarder leur introduction. 

Des aliments non salés et non sucrés.  

Que ce soit avec les purées ou la DME, il est fortement suggéré que les aliments offerts contiennent le moins de sel et de sucre possible.  

fines herbesAfin d’ajouter de la saveur, cuisinez avec des épices, des fines herbes, des fruits écrasés (banane, dattes…), sans ajouter de sel ou de sucre dans les recettes.  

Normalement, vers l’âge d’un an, l’enfant mangera les mêmes aliments que le reste de la famille, et ce pour les 2 approches.  


Ce qui diffère avec la DME. 
 

L’âge, mais surtout le stade de développement de l’enfant est crucial avec la DME. Nul nutritionniste ou autre professionnel de la Santé ne peut recommander de débuter la DME avant que l’âge de l’enfant se situe aux alentours de 6 mois.  

Puisque l’approche DME suit le développement moteur du bébé, un bébé de 5 mois a le plus souvent de la difficulté à se tenir droit, à tenir sa tête droite dans l’axe du tronc, à porter correctement un objet directement à sa bouche et à le mâchouiller.  Il n’est donc pas prêt pour la DME, car il ne pourrait se nourrir adéquatement et sans risque.  

Il existe certains critères et principes de bases qu’il est important d’observer et de respecter en DME. 

Critères à respecter avant de débuter:   

Le bébé a 6 mois ou le plus près possible 

Le bébé est capable de se tenir assis, bien droit, dans sa chaise haute ou son banc d’appoint, et ce sans aide; 

Le bébé est capable de maintenir sa tête droite dans l’axe du tronc;  

Le bébé est capable de porter adéquatement un objet à sa bouche et de le mâchouiller.  

Principes de base: 

  • Les aliments sont déposés devant le bébé, il les prend avec ses mains à son rythme et lorsqu’il le décide.  
    • Aucun aliment n’est déposé dans la bouche de l’enfant par le parent.  
  • Les aliments offerts sont SÉCURITAIRES 
    • Pour débuter, ils sont offerts en morceaux très tendres. La taille des morceaux est adaptée à son âge et sa dextérité.  Aucun aliment rond, dur, collant n’est présenté à l’enfant. Cette recommandation est la même pour les deux approches. 
  • L’enfant est sous surveillance, de la même façon qu’il le serait s’il était nourri à la cuillère. 
  • L’enfant partage le repas de la famille et consomme, à quelques exceptions, les mêmes aliments nourrissants que les autres membres de la famille. 
  • Le parent exerce un contrôle minimal sur l’alimentation de l’enfant. Il décide du menu, de l’ambiance, de partager le repas avec l’enfant à la table et le bébé fait le reste. Le repas se déroule dans une atmosphère calme pour que l’enfant soit bien concentré sur l’activité repas. 

J’adore la DME parce que c’est une approche qui 

  • Respecte la recommandation de l’âge de 6 mois pour l’introduction des aliments 
    • Le développement de bébé implique que la DME débute aux alentours de 6 mois 
  • Respecte la faim du bébé; 
    • En effet, puisque le bébé s’alimente seul, moins de stratégies sont utilisées pour faire manger l’enfant même s’il n’a plus faim (ex.: faire l’avion avec la cuillère, ouvrir la bouche pour que bébé l’ouvre et y entrer la cuillère…) 
  • Favorise l’exploration sensorielle des aliments; 
    • L’enfant voit les couleurs et les formes. Il explore les textures, il peut toucher, lécher, sentir les aliments avant de les porter à sa bouche.  
  • Favorise l’acceptation des diverses textures;  
    • L’enfant est en contact dès le départ avec des morceaux, des grumeaux, différentes formes et cela peut faciliter l’acceptation.  
  • Amène un impact positif de la famille par le partage des repas;  
    • L’enfant agi par mimétisme, il verra rapidement le reste de la famille manger la même chose que lui et souhaitera faire comme les autres.  
  • Laisse à maman et papa le temps de manger! Eurêka.  
    • Comme bébé s’alimente seul et sous supervision, les parents prennent le temps de s’asseoir et de manger avec les enfants.  

La DME, une approche non adaptée à tous les enfants.  

Au-delà de l’âge et du développement, il existe certaines conditions où la DME présente des risques et/ou ne peut être débutée sans discussion avec un professionnel de la santé (nutritionniste et/ou pédiatre). Dans certains cas et pour certaines conditions, la DME ne pourra pas être possible.  

Si votre bébé présente une condition particulière, je vous invite à en discuter avec une nutritionniste et/ou votre pédiatre.  

Différence entre la DME et l’approche traditionnelle avec les purées.  

En bref, pour moi, il existe 4 principales différences entre la DME et l’approche traditionnelle avec les purées : 

  • L’âge possible d’introduction des aliments  
    • Il est recommandé d’attendre aux environs de l’âge 6 mois pour introduire les aliments complémentaires, DME ou non. Cependant, pour certaines raisons, des bébés peuvent avoir besoin de manger des aliments avant l’âge de 6 mois. L’approche avec les purées doit alors être utilisée. La DME n’est pas adaptée pour des enfants de moins de 6 mois.  
  • La texture des aliments offerts 
    • Avec la DME, les aliments sont offerts en morceaux tendres et de grosseur adaptée au développement de l’enfant.  Avec l’approche traditionnelle, les aliments sont offerts en purée.   
  • L’autonomie de bébé, le respect de son rythme et de son appétit 
    • Dans l’approche traditionnelle, le parent nourrit l’enfant à la cuillère. Avec la DME, le bébé porte lui-même les aliments à sa bouche et à son rythme. 
  • La durée des repas et la propreté de bébé et de son siège.   
    • La DME est plus « salissante » que l’approche traditionnelle. En effet, bébé s’alimente seul et s’en met souvent partout au visage, dans sa chaise et sur le plancher. Les repas DME sont aussi plus longs puisque bébé mange à son rythme, qui est plutôt lent à cet âge compte tenu de ses habiletés.  

Santé Canada invite les enfants à explorer dès 6 mois.  

Depuis 2012, certaines recommandations pour l’enfant de 6 à 12 mois, que l’on retrouve sur le site de Santé Canada, se rapprochent de principes enseignés en DME. Elles sont présentées ci-dessous.  

  • Offrez à votre bébé divers aliments nutritifs de vos repas en famille. Laissez-le découvrir différentes textures et essayer de s’alimenter lui-même. 
  • Servez à votre bébé des aliments qu’il peut manger avec ses mains. Offrez des morceaux de légumes bien cuits, des fruits tendres comme des bananes, du fromage râpé, des croûtes de pain et du pain grillé. 
  • L’utilisation d’une tasse ouverte encouragera votre bébé à développer son habileté à boire. Donnez une tasse ouverte à votre bébé lorsque vous lui offrez des liquides autres que du lait maternel. Au début, vous devrez l’aider à manipuler la tasse. 

On encourage donc les parents à amener leur bébé à explorer les aliments même lorsque l’on utilise la diversification avec l’approche des purées, et ce dès l’âge de 6 mois, soit l’âge recommandé par Santé Canada pour l’introduction des aliments complémentaires.   

Personnellement, je suis une « vendue » de la DME, mais jamais je n’imposerais ce choix à quiconque.  

Je ne suis pas « stricte» non plus. Certains parents choisissent de faire un peu des deux (purées et DME), un choix que je respecte. Vous devez être à l’aise avec ce que vous choisissez.  

Je vous invite fortement à aller chercher de l’information supplémentaire si vous souhaitez utiliser la DME avec votre bébé. Bien qu’il existe de nombreuses page Facebook de groupe DME, je vous invite à consulter des pages Facebook ou des sites web gérés par des diététistes-nutritionnistes pour aller puiser votre information. Après tout, c’est de vos tout-petits dont il est question et il est plus que souhaitable que vous trouviez de l’information juste sur le sujet.  

Plusieurs nutritionnistes offrent des ateliers sur la DME. Ceux-ci sont offerts en ligne, en groupe ou sous forme d’ateliers privés selon les besoins.  

Vous pouvez puiser, en ligne, vos informations fiables, provenant de nutritionnistes formées par ici :  

Réseau DME par Jessica Coll, nutritionniste  

Regroupement de nutritionnistes offrant des ateliers DME en groupe ou en privé.  

Cours offerts en ligne. 

Livre de recettes DME numérique  

Maman mange bien – Sandra Griffin, nutritionniste 

Atelier en ligne sur la DME 

Livres de recettes DME numérique  

Nutri-Énergie (Byebyepurées) 

Ateliers DME en groupe ou privé 

Livre sur la DME- Petites mains-grande assiette 

Nutritionnistes en pédiatrie  

Atelier DME en groupe ou privé en collaboration avec Nutri-Énergie 

 

Pour de l’information fiable sur l’introduction des aliments avec les purées, je vous invite à consulter le Guide mieux vivre avec notre enfant de la grossesse à deux ans  ou à consulter la page L’introduction aux aliments complémentaires de Naître et grandir .

 

Bonne introduction des aliments chez votre bébé!