« J’ai faim! Qu’est-ce qu’on mange? »

Cette phrase entendue dès que le pied se pose dans la maison, au retour du travail, peut devenir la plus irritante du monde lorsque l’on ne sait pas ce que l’on va manger pour souper!

Planifier? Ahhhh! Pas de panique!!

femme surmenee

 

Il n’y a pas de miracle, pas de solution toute faite, la clé du succès est la planification! Non, il n’y a rien de grandement amusant dans l’idée de planifier. Cela demande du temps, de fouiller, d’écrire, de réfléchir, etc. , mais cela permet aussi d’arriver plus calme à la maison en sachant ce que l’on mettra sur la table! OUF!

 

Planifier pour;

  • Un retour à la maison moins stressant
  • Sauver du temps en évitant la course du détour à l’épicerie
  • Économiser de l’argent
  • Retrouver le plaisir de cuisiner et partager un repas avec la famille
  • Pour manger plus équilibré!
  • Pour qu’il nous reste plus de temps en famille pour faire différentes activités

Planifier repas et collations peut sembler facile pour certains et plus compliqué pour d’autres! Planifier ne deviendra pas un réflexe du jour au lendemain! Laissez-vous du temps! Planifiez une semaine à la fois et gardez en tête que le menu que vous ferez pourra être réutilisé dans les semaines suivantes!

Un repas équilibrée c’est quoi?!

Tout simplement, assurez-vous qu’un aliment de chacun des 4 groupes du Guide Alimentaire Canadien (GAC), soit les légumes et fruits, les viandes et substituts, le lait et substituts et les produits céréaliers soient présents dans votre repas.

Planifier son menu en quelques étapes!

Étape 1
Créer votre banque de recettes que vous réutiliserez!

creer_recettes

 

Dans un cahier, inscrire les titres des recettes que vous faites souvent et que vous souhaitez essayer.  N’oubliez pas d’écrire où se trouve la recette (site  internet M. Le chef, livre de recette du cercle des Fermières…) , cela vous aidera au moment où vous les cuisinerez! Un truc: classez-les par catégories; plat principaux, desserts, potages, collations…, cela rendra la recherche plus facile!

  • N’oubliez pas les recettes gagnantes; celles que toute la famille aime!
  • Demandez à votre enfant ses recettes préférées et incluez celles-ci dans votre banque de recettes.
  • Utilisez vos livres de recettes, internet, vos magazines, etc.
  • Ayez l’audace d’inclure quelques recettes contenant des aliments moins connus pour essayer!

Vous n’avez pas le temps de vous créer une banque de recettes?
Bâtissez-là au fil des semaines lorsque vous remplirez votre grille de menu de la semaine!

Étape 2
Déterminer le temps disponible pour la préparation des repas.

homme consulte agenda

Avant de planifier les repas que vous servirez dans la semaine, il est primordial de déterminer s’il y a des rendez-vous, des cours ou autres événements qui peuvent limiter le temps de préparation des repas du soir. Pour ces moments, les repas que vous planifierez seront plus rapides à préparer.

 

Étape 3
Élaborer votre menu de la semaine

Utiliser notre modèle de grille de menu!menu à remplir
  • Sur votre grille de menu, inscrivez le plus d’informations possible.
    • Souper; plat principal, accompagnement, légumes, dessert…
    • Lunch pour le dîner; le plus souvent des restes du souper de la veille
    • Collations; pour prévoir des choix
    • Aliments à avoir sous la main au déjeuner
    • Préparation à faire la veille;
      • Sortir le potage du congélateur
      • Nettoyer la laitue
      • Faire cuire du riz….
  •  N’oubliez pas les repas simples et rapides pour les soirs plus pressés!

 Exemple d’un menu d’une semaine

exemple de menu de la semaine

 

Étape 4
Rédiger votre liste d’épicerie à partir du menu

Utiliser notre modèle de liste d’épiceriefemme enfant epicerie

  • Apposer la liste sur le frigo et ajouter des aliments à acheter au fur et à mesure!
  • S’ils sont assez grands pour écrire, incitez vos petits cuistots à écrire les aliments qu’ils terminent sur la liste! (Ex : Mathis a terminé le pot de mayonnaise en faisant son sandwich. Il l’écrit sur la liste sur le réfrigérateur)
  • Consulter le contenu de votre réfrigérateur, congélateur et de votre garde-manger pour lister les aliments à acheter.
  • Doublez les recettes et faites du congélateur votre meilleur ami! Vous pourrez remettre ces recettes à votre menu dans les semaines à venir et simplement les décongeler.

 

 

Mes trucs perso!

Je travaille à temps plein et loin de la maison. Lorsque j’arrive, les filles ont faim (et moi aussi!!) et le repas ne doit pas être long à préparer. La fin de semaine, je prépare toujours 2 ou 3 repas que je fais en grande quantité et que je congèle. J’ai donc toujours des repas au congélateur (cari, potage, pâtés, sauce à spaghetti, poulet cuit, etc.).

Dans ma planification de la semaine, j’intègre les repas préparés lors de la fin de semaine et j’ajoute des repas que je sortirai de mon congélateur en temps voulu. Le plus souvent, il me reste seulement à cuire des légumes et un accompagnement tel que du riz, du coucous, du quinoa ou autres. Le tour est joué! Je peux vous assurer que le retour à la maison est beaucoup plus agréable lorsque l’on sait ce qui sera sur la table pour souper!

Pris au dépourvu? Non merci!

Pour les soirs où rien n’est planifié! Et oui, même les nutritionnistes ne sont pas parfaites! Je m’assure d’avoir toujours sous la main des aliments de base dans mon garde-manger, mon réfrigérateur et mon congélateur. Avec ses aliments, on peut composer rapidement un repas équilibré.

Mon enfant dans la cuisine? OUI!

Impliquer les enfants dans la préparation des repas permet la transmission de compétences culinaires dont il y a un manque important depuis des années dans nos familles.

Voici ce que peut, entre autres, permettre l’implication de l’enfant dans la préparation des repas/collations;140304551

  • Transmettre des connaissances en cuisine et des compétences culinaires
  • Développer des habiletés sociales
  • Augmenter l’estime de soi
  • Augmenter  l’envie de goûter un aliment ou un mets envers lequel ils étaient réticents
  • Pratiquer la lecture pour les plus grands…

Trop jeunes? NON!

Si on le souhaite, dès l’âge de 2 ans, il est possible d’initier les enfants dans la préparation des mets. Bien entendu, préparer les repas demandera un peu plus de temps, mais le bagage de connaissances que vous offrirez à votre enfant sera des plus précieux et nul besoin que votre enfant participe à tous les repas! Il peut être bien utile de choisir les moments les moins pressés pour que le moment soit plus agréable et détendu pour vous et votre enfant.

Voici des tableaux qui vous donneront quelques indices sur l’implication que peut avoir votre enfant en fonction de son âge.

tableau tâches enfants 2_3 ans

tableau tâche enfant 4_5 ans

Références: 

  • Alliance sherbrookoise pour des jeunes en santé. Planifier les repas, j’en mange!. Bien manger, j’en mange!, (page consultée en ligne en mars 2014), adresse URL: http://bougerjenmange.ca/wordpress/wp-content/uploads/2012/07/Trousse-de-planification-des-repas_Alliance_Format-PDF-pour-Web.pdf
  • BRETON, Marie et Isabelle ÉMOND, À table en famille: recettes et stratégies pour relever le défi, Québec, Éditions Flammarion, 2006, 190 p.

Visitez le blogue