Déboulonnons quelques mythes alimentaires qui ont la « couenne dure »

Par Weena Beaulieu, Dt.P.
Diététiste-Nutritionniste

Certains mythes alimentaires ont la « couenne dure » et je n’en suis pas étonnée.  Je vois tous les jours des articles, les plus farfelus les uns que les autres, être partagés dans les médias sociaux, et ce, à la vitesse de l’éclair.  Il est donc peu étonnant que l’on croit encore que le lait est bourré d’hormones, que le sucre excite les enfants, que le pain, les pâtes et les pommes de terre font grossir, que le lait c’est juste bon pour les enfants, que le jeûne est bon pour l’organisme et le purifie et j’en passe.

Je vous présente donc quelques mythes et les raisons pour lesquelles ce sont des mythes. J’ai ressorti ceux qui reviennent le plus souvent, bref que j’entends le plus souvent, mais il y en aurait tellement d’autres.

La banane constipebananebanane

La banane est parfois utilisée par certaines personnes en cas de diarrhées, en partie à cause des fibres alimentaires solubles qu’elle contient. Ces fibres ont la propriété de rendre les selles un peu moins liquides, de les épaissir. Par contre, épaissir les selles ne signifie pas les rendre fermes et dures au point d’amener de la constipation. D’ailleurs, aucun aliment, à lui seul, ne cause la constipation (pas même le fromage!) qu’on se le dise. Vous aurez donc compris que le « fromage constipe » est aussi un mythe!

Prendre des suppléments de vitamine C aide à prévenir le rhume.

L’hiver approche et vous songez à une petite cure de vitamine C pour éviter le rhume? Ne jetez pas vos sous par les fenêtres. Ce mythe, il dure et perdure. Consommer de grandes quantités de vitamine C n’aide pas à prévenir ou guérir votre rhume. Par contre, cela contribuerait à diminuer d’environ 1/2 journée votre rhume, un avantage infime considérant les dollars investis dans vos suppléments. Consommer suffisamment de vitamine C pour répondre à nos besoins n’est pas difficile. Il suffit de consommer des fruits et des légumes tous les jours. Donc, mangez varié et gardez votre argent pour autre chose.

Le sel de mer, c’est « meilleur pour la santé » que le sel de table

Du sel, c’est du sel. Que l’on choisisse du sel de table ou du sel de mer, la quantité de sodium est la même dans l’un ou dans l’autre. Les différences sont uniquement au niveau de la saveur, de la texture et du coût. Peu importe celui que l’on choisit, la modération a bien meilleur goût.

N’avale pas ta gomme, cela va prendre des années avant qu’elle soit digérée.

Et bien non, la gomme ne colle pas au fond de l’estomac pour hiberner pendant plusieurs années avant d’être digérée. Elle suit le même chemin que tous les autres aliments dans le tube digestif  et trouvera le chemin de la sortie le moment venu, soit quelques heures après avoir été avalée.

Le lait augmente la production de mucus quand on a le rhume.

Que l’on parle de l’adulte ou de l’enfant, cela n’est aucunement démontré scientifiquement. Plus de 50 d’articles ont été recensés sur le sujet et seulement un semblait faire ressortir verre de laitun effet sur la production de mucus. Il est vrai que la consommation de lait pourrait donner l’impression de production augmentée de mucus à cause de la texture crémeuse et onctueuse du lait qui recouvre la bouche et l’intérieur de la gorge. Il faut noter que cette sensation est tout aussi ressentie chez certaines personnes par la consommation de boisson de soya. Il n’est donc pas nécessaire de retirer le lait de l’alimentation de vos tout-petits ou de la vôtre en cas de rhume, car cela n’a pas d’impact sur la quantité de mucus produite. De plus, le lait est un aliment riche en protéines et autres nutriments qui permet d’hydrater tout en donnant de l’énergie lorsque nous sommes affaibli et avons peu d’appétit.

On ne devrait pas boire en mangeant.

Lorsque je mentionne, dans les formations,  que les enfants devraient boire en mangeant pour les aider à avaler les aliments qu’ils consomment, on me dit souvent « On nous a toujours dit que ce n’était pas bon de boire en mangeant ». Boire en mangeant ne freinera pas du tout votre digestion, car cela ne dilue pas le suc gastrique (liquide sécrété par notre estomac qui participe à la digestion) tel que le mentionne le mythe. Par contre,  boire beaucoup d’eau en mangeant peut vous rendre très inconfortable, car votre estomac sera très rempli de nourriture et d’eau, donc très étiré. Mis à part des inconforts, cela ne nuira en rien au processus de digestion.

Les oeufs bruns sont plus nutritifs que les oeufs blancs.

Brun ou blanc ou tacheté ou… chacun est aussi nutritif que l’autre. C’est la race de la poule qui fait la différence sur la couleur.

Le sirop d’érable, le miel, la cassonade, le sucre brun, etc. sont meilleurs que le sucre blanc. sucre_sirop érable_cassonade

Du sucre, c’est du sucre. Bien que certains possèdent un peu plus de nutriments que d’autres (je dis bien en peu),  leur valeur nutritive est très comparable. Notre corps reconnait ces aliments comme des sucres et ne fait pas de différence.  Toute la différence est dans la saveur. J’ai un penchant pour le sirop d’érable (déformation de fille d’acériculteur). Je l’aime pour sa saveur, mais aussi parce que c’est un sucre bien de chez nous, c’est l’or blond du Québec.

Mettre des aliments chauds au frigo les fait surir

Celui-là aussi, il ressort souvent. Mis à part réchauffer l’intérieur de votre frigo, mettre des aliments chauds au frais ne les fera pas surir. C’est plutôt le contraire qui est vrai. Lorsqu’on laisse les aliments refroidir sur le comptoir, parfois trop longtemps, avant des les déposer au réfrigérateur, on risque favoriser le développement de bactéries et de moississures et rendre les aliments impropres à la consommation. On devrait donc mettre notre nourriture chaude dans des contenants adaptés, ni trop profonds, ni trop grands, les déposer au frigo, le couvercle entrouvert et refermer celui-ci une fois complètement refroidi. Une méthode certaine et simple à utiliser.