fillette qui n'a plus faimL’heure du repas est-elle difficile parce que votre enfant refuse de terminer son assiette?

Devez-vous argumenter constamment pour lui faire avaler les légumes?

Afin d’y arriver, utilisez-vous ces phrases si souvent répétées par nos parents bien intentionnés?

« Termine ton assiette. Tu as de la chance, car il y des enfants qui manquent de nourriture! »
« Finis tes brocolis avant de sortir de table! »
« Finis ton assiette, il ne faut pas gaspiller! »

Cette éducation alimentaire a, sans doute, privé plusieurs d’entre nous de la capacité innée d’écouter nos signaux de faim et de satiété, c’est-à-dire de savoir quand il est temps de manger et quand il est temps d’arrêter, que l’assiette soit terminée ou non.

Chers parents, brisons la roue!

Pourquoi laisser votre enfant écouter sa faim et sa satiété?

Pour qu’il comble ses besoins sans difficulté, qu’il ait une relations saine avec les aliments et qu’il devienne un jeune adulte capable de manger de façon intuitive. 

La faim et le rassasiement, c’est quoi au juste?

La faim c’est quoi?

La faim nous indique, par des signes physiques,que c’est le temps de manger. La sensation de faim se calme automatiquement lorsque l’on mange des aliments.

  • Je sens un petit creux au niveau du ventre
  • Mon ventre gargouille
  • J’ai de petites crampes
  • J’ai une baisse d’énergie
  • J’ai de la difficulté à me concentrer
  • Je suis irritable, impatient …
 J'ai faim!

Lorsque la baisse d’énergie et la difficulté à se concentrer se font sentir, la faim est très intense. Attendre cette faim intense avant de manger, peut nous conduire à dépasser notre rassasiement, c’est à dire à manger davantage d’aliments que notre corps a besoin.
« Qui n’a jamais englouti son assiette rapidement en arrivant affamé à table? »
Nous devrions honorer notre faim lorsque les gargouillis et les légères crampes sont présents afin d’être plus attentif aux signaux de notre corps et de manger selon nos besoins. 

Le rassasiement c’est quoi?

Je suis rassasié lorsque je ne ressens plus la faim, mais sans sentir que notre estomac est plein! Notre corps a donc reçu assez de nourriture pour répondre à ses besoins. Le rassasiement annonce la fin du repas. 

  • Je ne ressens plus la faim
  • Les aliments deviennent moins savoureux
  • Je ralentis mon rythme d’alimentation
  • J’ai un regain d’énergie
  • J’ai envie de sortir de table pour faire autre chose
  • Je ne sens pas que mon estomac est trop plein
  • Je me sens bien
J'ai mangŽé juste assez!
   
N.B. Lorsque nous ressentons que notre estomac est rempli de nourriture, nous avons déjà dépassé le rassasiement, donc nous avons trop mangé.  J'ai trop mangŽé

 

Respecter les besoins uniques de notre enfant

bébé qui mange avec plaisir

Tous les enfants n’ont pas les mêmes besoins et ces ceux-ci  varient d’une journée à l’autre en fonction de divers facteurs tels que les activités, la fatigue, l’état de santé, etc… Certains enfants ont une faim de souris et d’autres ont une faim de loup, voire d’éléphant! Une journée notre loup peut devenir une souris ou vice-versa et c’est normal!

Par contre, avez-vous déjà vu une souris manger un loup?! Il est donc irréaliste de souhaiter que chacun termine son assiette, peu importe la portion servie.

Pour permettre à notre enfant d’être souris, loup, éléphant, etc., nous devons lui permettre d’arrêter de manger lorsqu’il n’a plus faim, même si parfois cela rime parfois avec rien!

Il faut savoir que forcer notre enfant à manger, l’oblige à manger plus qu’à sa faim et à ne pas écouter les signaux de son bedon. Ce qui, à long terme, peut le conduire à ne plus savoir quand il est temps de manger, ni quand il est temps d’arrêter de manger.

Vous souvenez-vous de la dernière fois où vous avez trop mangé (inconfort au niveau de l’estomac, ballonnement, lourdeur, rots…)? C’est ce que notre enfant peut vivre lorsqu’il est obligé de terminer son assiette. Ce n’est pas ce que l’on souhaite. 

Accepter les restes, mais éviter de trop gaspiller!

petie fille qui mange

C’est parfois notre peur de gaspiller qui nous incite à terminer notre assiette ou à obliger l’enfant à le faire. Servons  de petites portions à notre enfant!

Chez moi, j’ai deux petits loups et une grande souris! Ma grande souris est découragée devant de trop grosses portions, cela peut même l’empêcher de manger. Je lui sers donc de petites portions et elle peut en redemander si elle a encore faim!

Il est aussi possible de laisser notre enfant se servir seul lorsqu’il est assez grand. Il se servira en fonction de sa faim! Nous pouvons aussi lui demander de nous guider dans la taille des portions qu’il souhaite;

  • Veux-tu une moyenne ou une petite cuillère de pommes de terre?
  • Veux-tu une louche ou deux de potage?…
  • Veux-tu ce morceau de poisson ou l’autre?

Bien s’alimenter; une responsabilité partagée

petite fille mange

 

Bien se nourrir est une responsabilité qui se partage entre notre enfant et nous. Laisser à celui-ci la liberté de ne pas terminer son assiette, lui remet entre les mains la responsabilité de déterminer la quantité d’aliments qu’il va consommer. C’est plus que souhaitable!

 

Mes rôles comme parents

Déterminer le;

Quoi! J’offre un menu nutritif, un seul menu pour l’ensemble de la famille
Où! et 
Comment! 
Je m’assure que les repas/collations se prennent à table et, dans la mesure du possible,  en famille,  dans une ambiance calme et sans distraction telles que la télé, la tablette, le cellulaire, des jouets, etc.
Quand! Je m’assure que les repas/collations sont offerts selon un rythme régulier afin d’offrir des repères à mon enfant

Le rôle de mon enfant

Déterminer le;

COMBIEN! Mon enfant détermine seul la quantité d’aliments qu’il va consommer.
Ces besoins sont uniques et il est le seul à savoir la quantité d’aliments dont il a besoin pour satisfaire sa faim du moment!

Pour que notre enfant soit pleinement à l’écoute de ses signaux

famille mange
  • Respectons nous-même nos signaux de faim et de satiété et en parler;
    • Je vais arrêter de manger, parce que je vais me garder une place pour le dessert.
    • J’ai une faim de loup ce soir, je sens un gros creux dans mon ventre…
  • Manger lentement et bien mastiquer
    • Manger n’est pas une course et chaque enfant à son rythme d’alimentation.
  • Éviter les pressions pour faire manger notre enfant
  • Éviter les distractions telles que la télévision, les disputes…

Et le dessert dans tout ça?

enfants mangent dessert

« Finis ton assiette pour avoir ton dessert! » « Encore 2 bouchées de carottes et tu auras ton dessert! » Empreints de bonnes intentions, nos parents nous ont souvent répétés ces petites phrases. 

Manger tout le contenu du plat principal pour avoir le dessert ou prendre quelques bouchées supplémentaires peut inciter notre enfant à dépasser sa satiété pour avoir son dessert. C’est à dire à manger davantage que ses besoins.  Sans le souhaiter, on lui apprend à manger un dessert sur un estomac déjà plein! 

Idéalement, le dessert doit être perçu comme tous les autres aliments servis au repas. Ce n’est pas un aliment spécial ou un but à atteindre après avoir franchi l’obstacle de manger tout le contenu de l’assiette ou les légumes…

Notre enfant a la capacité de se garder une place pour le dessert. C’est vrai de vrai! C’est possible qu’il n’ait plus d’appétit pour le repas principal, car il est saturé de la saveur salée, mais qu’il souhaite finir de satisfaire sa faim avec le dessert qui présente une saveur sucrée. C’est tout à fait normal!

Notre enfant a donc droit, s’il le demande, à une portion de dessert.

Que faire si mon enfant ne veut pas de son plat principal et me demande son dessert?

Le dessert est un complément du repas et doit être traité comme tous les autres aliments au menu. Votre enfant pourra manger une portion de dessert comme tous les autres membres de la famille.  Cependant, ne jetez pas le contenu de son assiette! Il est probable qu’il vous dira qu’il a encore faim après son dessert. Vous pourrez alors lui dire qu’il peut manger son plat principal, car c’est ce qui était prévu au repas. S’il refuse, faites-lui réaliser que la prochaine occasion de manger sera à la collation et qu’il risque d’avoir très faim. Il fera alors son choix entre manger ou ne pas manger. Cela fait partie de l’apprentissage. 

Mon truc perso!

2 enfantd qui mangent

Ma grande souris termine rarement son plat principal. Je lui offre son dessert et je laisse son plat principal sur la table. Souvent, elle va manger quelques bouchées dans l’assiette avant d’avoir terminé son dessert ou si elle réalise qu’elle a encore faim après son dessert, elle mange à nouveau son plat principal.

Pour banaliser encore davantage le dessert, je vous suggère d’essayer de servir tous les aliments en même temps sur la table; plat principal et dessert. Notre enfant aura donc la liberté de le manger quand il veut (même avant le plat principal), car c’est un aliment comme un autre qui fait partie du repas. Aurez-vous l’audace de l’essayer? Je vous le dis, ça marche!

Cela peut sembler insécurisant de laisser à notre enfant le contrôle de son assiette, mais faites- lui confiance et vous serez surpris de voir que le moment du repas deviendra  beaucoup plus agréable et moins stressant!

 

Cet article a été élaboré à partir de contenu développé par Extenso, le Centre de référence sur la nutrition de l’Université de Montréal, avec la collaboration de l’équipe du projet « À nos marmites: 1, 2, 3… Santé! ».


Visitez le blogue