petite fille mange

Je n’ai plus faim! Je veux mon dessert!

Par 
Weena Beaulieu, Dt.P
Diététiste/Nutritionniste

 

« Je n’ai plus faim, je veux mon dessert! »petite_fille_mange_dessertpetite_fille_mange_dessert

Cette phrase, je l’entends souvent de la part de ma grande fille. En fait, pratiquement à tous les repas et je me doute bien que je ne suis pas la seule.  
Voici ce que je réponds: 

« Tu peux arrêter de manger ton plat principal Norah. Voici ton dessert. »
Par contre, je ne mets pas le plat principal bien loin. Il est possible que, suite au dessert, ma puce me dise: « J’ai encore faim » et ce que je vais lui offrir sera son plat principal.  Quoi? Manger à nouveau le plat principal après le dessert? Eh oui, chez moi ça ce fait!

Là, je vous entends dire fort :
« Si elle dit qu’elle n’a plus faim, elle n’a plus faim non plus pour son dessert! »

Je vous invite à lire la suite pour mieux comprendre ma réflexion.

Si tu n’as plus faim, tu n’as pas faim non plus pour ton dessert!

FAUX!

Les papilles des enfants, tout comme celles des adultes, peuvent devenir saturées de la saveur salée! Cela se traduit par « Je n’ai plus faim, je veux mon dessert » alors que l’enfant veut dire : «J’ai encore faim.  Je ne veux plus mon plat principal alors je vais prendre mon dessert pour finir de satisfaire ma faim ».  Un peu compliqué à dire pour un enfant, mais c’est le message que nous devons décoder.  Ils ont alors un appétit spécifique pour la saveur sucrée.  Cela signifie qu’ils ont encore faim, mais pas pour des aliments salés! Tout simplement. Contrairement à beaucoup d’adultes, les enfants savent se garder la place à dessert.  Ils arrêtent de manger le plat principal salé pour manger du sucré. Il se garde une place pour ne pas manger au delà de leur faim.

Les enfants détestent se sentir l’estomac trop rempli. Les inciter à prendre quelques bouchées supplémentaires ou à terminer l’assiette pour avoir leur dessert, les invite à manger au delà de leur faim. Les enfants se sentent alors très inconfortables et peuvent prendre l’habitude de ne plus écouter leur bedon lorsqu’il leur dit qu’il est temps d’arrêter de manger parce qu’il est assez rempli et que leurs besoins sont comblés.  

Le dessert, un aliment comme tous les autres!

Le dessert doit reprendre la place qui lui revient. C’est un aliment qui fait partie du repas et qui devrait être servi comme tous les autres aliments.

Souvent, souhaiter que le dessert ne devienne pas le centre d’attention et que l’enfant se concentre davantage sur le contenu du plat principal, peut conduire au résultat inverse. Refuser d’offrir le dessert si l’enfant ne termine pas son assiette ou le rendre conditionnel à ce que l’enfant prenne quelques bouchées, peut donner au dessert une fonction de récompense. Cela contribue à le rendre très attrayant et ce n’est pas spécifiquement ce que nous voulons.

Le dessert est un aliment banal que l’on mange sans culpabilité, sans se poser de questions, sans avoir à accomplir quelques exploits que ce soit pour l’obtenir que ce soit un yogourt, un muffin, un gâteau au chocolat, une mousse aux fruits, etc. 

Je vous invite à lire Mon truc perso dans l’article  « Maman, je n’ai plus faim! » pour aller un peu plus loin dans la réflexion sur le dessert.

En bref, 

  1. On sert le dessert  à notre enfant peu importe la quantité du mets principal qu’il a consommé puisque le dessert est un aliment qui fait partie du repas.
  2. On sert à nouveau le plat principal à l’enfant s’il mentionne qu’il a encore faim suite à son dessert. S’il dit qu’il a encore faim et refuse le plat principal, on lui mentionne que la prochaine occasion de manger sera la collation. L’enfant prendra alors sa décision. 

En banalisant le dessert, celui-ci deviendra beaucoup moins attrayant. Vous verrez assurément de petites bouchées de dessert rester dans l’assiette parce que votre enfant saura que demain, après-demain et tous les autres jours suivants il aura droit à sa portion de dessert, sans condition.

Chez moi, le dessert fait partie du repas. Moi-même, je me garde souvent une place à dessert. J’accepte de laisser ou que mes filles laissent de la nourriture dans l’assiette pour manger le dessert. C’est normal de ne plus avoir d’appétit pour des aliments salés, mais avoir encore faim et de l’appétit pour manger du sucré.

Que ce soit du chocolat, des galettes, de la salade de fruits ou n’importe quel aliment qui se trouve dans l’assiette, lorsque ma grande fille a atteint la satiété, elle est capable d’arrêter de manger. Il arrive aussi qu’elle n’ait pas envie de dessert ou qu’elle laisse quelques bouchées de celui-ci parce qu’elle n’a plus faim! 

Chez vous, comment ça se passe?